Aventurie.com
forum francophone des fans du jeu de rôle "l'Oeil Noir"
Nous sommes le Mar 21 Nov 2017 23:28

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Un jour sans fin
MessagePosté: Mar 16 Fév 2010 10:15 
Hors ligne

Inscription: Mar 16 Fév 2010 09:36
Messages: 6
Salut,

Je suis nouveau ici. Je m'appelle Romain, j'ai 31 ans. Je suis roliste depuis 20 ans sans doutes, et j'ai commencé le JDR grace à l'oeil noir boite d'initiation à cette époque.
Aujourd'hui je ne joue plus du tout à l'oeil noir, mais beaucoup à Donjon et dragon (3.5) ou j'incarne la plupart du temps un barbare demi-orc tout ce qu'il y a de plus classique et à Mega (II) ou j'incarne un caméraman de guerre ... Je m'éforce de masteriser de temps à autre.

Je souhaitais faire jouer de longue date un scénario sur le thème d'une journée sans fin à donjon (le seul que je sois capable de maitriser). J'ai trouvé récement le scénario "un jour sans fin" sur votre site (merci google). Le scénario est très bien écrit, dans un français parfait (ce qui est suffisament inhabituel sur internet pour le souligner), bien structuré etc ... Et je remercie Calenloth une première fois pour ca. Il m'a été très facile de l'adapter à donjon pour mes PJ de niveau 7/8.

(Ce qui suit risque de dévoiler une partie du scénario, vous êtes rpévenus).
Mes joueurs habituellement sont assez dissipés, et j'ai du mal à les tenir durant nos séances de deux/trois heures hebdomadaires, ca a été le cas pour la première journée du scénario. D'autant qu'ils ont eu ce sentiment (totalementinduit par le scénario) d'échec d'arriver toujours après la bataille... Il était assez dépités de n'avoir jamais pu sauver qui que ca soit. Mais vous connaissez sans doute tous cette impression d'avoir pris QUE les mauvaises décisions ...
Par chance, il s'est trouvé que la surprise de voir cette journée se répèter est tombé à la toute fin de la séance (la semaine dernière). Mes PJ étaient fous !

Pour la première fois depuis que je les masterise, ils ont échangé hors scéance sur les différentes actions à mener pour résoudre tous les problèmes. J'ai joué le début de la deuxième journée hier soir et le scénario est encore loin d'être résolu... Mais je ne les ai jamais autant vu plonger dans l'intrigue. C'est la première fois qu'un scénario réussit à leur faire passer l'urgence de la situation. (en effet, ce n'est pas moi puisque je ne masterise ni mieux ni plus mal q'habituellement, c'est donc le scénario). Je me joint donc à mes joueurs cette fois, pour remercier Calenloth une seconde fois, ce scénario est excellent.

Calenloth, tu souhaitais un retour d'expérience sur ton scénario, et apréciant beacoup ton travail, j'ai décidé de le faire aussi bien que possible. Je vais venir vous raconter comment mes joueurs vont s'en tirent (et comment je m'en tire aussi).

Romain.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un jour sans fin
MessagePosté: Mar 16 Fév 2010 10:54 
Hors ligne

Inscription: Mar 16 Fév 2010 09:36
Messages: 6
(Une fois encore je révèle toute l'intrigue du scénario !!)

Voila mon adaptation pour ma campagne et pour mon groupe de joueurs. Je souhaite garder au maximum l'intégralité de l'intrigue et j'espère y parvenir sans altérer l'histoire originale, ni me montrer insultant envers l'auteur.
Je m'exuse par avance si jamais je n'y parviens pas.

1) l'intrigue
Mes PJ venaient de réussir le scénario précédent et se voient confier par le seigneur local un message pour le baron d'hesindel. Ils acceptent contre récompense (ils sont comme ça les miens ...)
Ils n'ont pas le feu d'Angrosch, ni rien de ce genre qui fait qu'ils sont immunisé de la boucle temporelle. Si ils me le demandent, je dirai qu'ils n'en savent rien, probablement que la déesse d'Hesinde les protègent pour avoir sauver le temple des flammes (ou les punit pour avoir échoué).
Cette déesse devient une déesse mineure, parce qu'elle n'existe pas dans l'univers de campagne habituel.

Je ne connais pas l'univers de l'oeil noir, mais à donjon, un bras cassé n'empeche personne de forger, tous les prêtres savent soigner ça sans laisser la moindre séquelle, mes PJ n'auraient jamais pris la peine de sauver le forgeron, et ils avaient déjà suffisament à faire sans rajouter une mort accidentelle. J'ai donc supprimé ce détail (mes excuses à l'auteur)

Ces modifications sont pour l'instant les seules que j'ai prévues de faire, mais j'y reviendrais si jamais les circonstances m'obligent à aller plus loin. Après tout, qui sait ce que je devrais inventer ... ?

2) les PNJ
Pirl n'a pas été élevé par des kobolds, mais par des gobelins, qui l'ont expulsé lorsqu'il est devenu plus grand que ses parents adoptifs (dans l'univers de donjon ni les gobelins ni les kobolds n'ont de pouvoirs magiques habituellement). Pour l'instant il n'est que spectateur mai si les PJ devaient le prendre à parti je lui mettrai sans doute un ou deux niveau de voleur.

La créature mimétique : à donj c'est un doppelganger, à qui j'ai ajouté des niveaux de roublard pour qu'il puissent tenir tête aux personnages (un peu trop faible sinon).

Pour l'ambuscade, j'ai pris le parti de faire des brigands des professionnels, après tout ce n'est pas le brigand de base qui s'attaque à un baron ! J'en ai fait un groupe bien plus fort que les PJ.
Les connaissant je savais exactement ce qu'ils allaient faire : faire une ambuscade pour prévenir l'ambuscade. C'est pas tous les jours qu'on peut se permettre de tuer ses PJ MOOOUUUHAHAHAHA.
Ils ont déjà faillit mourrir sur ce combat dès le deuxième jour !! ha la prévisibilité des PJ ....
Bref l'idée c'est que seuls ils ne pourront pas avoir le dessus. Ils leur faut toute la garde du baron ce qui leur ajoutera des difficultés pour convaincre le fils du baron d'envoyer sans preuve la garde en escorte.
J'ai pris un groupe de 10 PNJ (prétirés du manuel) niveau 7, avec le chef niveau 9. 4 guerriers, 4 roublards, un magot et un pretre qui soigne les blessés (les joueurs en sont tombés sur le cul !).
Ils sont bien équipés et très organisés, chacun sa tache pendant le combat.

Pour le reste, je crois que pour l'instant je n'ai pas d'autres remarques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un jour sans fin
MessagePosté: Mar 16 Fév 2010 11:39 
Hors ligne

Inscription: Mar 16 Fév 2010 09:36
Messages: 6
Voici ce qui s'est passé :

(première sécance 3H)
Jours précédents, RAS, ils on livré leur message tout s'est passé comme prévu.

Premier jour de la boucle.

Ils ont pris le temps de prendre le petit déjeuner, discuter un peu avec le fils du baron, draguer alizon ....
Ils sont donc arrivés trop tard pour contrôler le feu dans le temple mais ont sauvé Vitus inextrémis. L'enquête sur les circonstances n'a rien donné puisque tout à brulé (comme prévu), Vitus est trop choqué, intoxiqué aux fumées et brulé pour avoir un discours cohérent.
Ils finissent par déjeuner avec alizon et font la rencontre de pirl à la taverne.
Ils apprennent la disparition de kena et passe le début de l'après midi à enqueter sur sa disparition, pensant que c'est là la mission du scénario.
Ils sont toujours bredouille lorsqu'ils voient le cavalier avec sa flèche dans le dos traverser le village au grand galop ... Ils arrivent eux même au chateau au moment ou le fils du baron part avec la garde en expédition. Ils les accompagnent.
Ils font les découvertes qu'ils doivent faire. Et pirl est surpris sur les lieux. Le capitaine de la garde ne croient évidement pas pirl. Un de mes PJ lance un sort de zone de vérité, pour s'assurer que pirl dit la vérité.
Ils ont donc la certitude que c'est le cas.
La garde repart dépitée mais les PJ décident de continuer plus avant dans la forêt pour trouver les ravisseurs et résoudre la vraie mission du scénario : sauver la princesse (CA, c'est de la bonne vieille mission qu'on connait).
Evidement ils ne trouvent aucune traces, le chemin étant très fréquenté. Ils décident de revenir au village après la tombée de la nuit.
Ils trouvent pirl pendu et le village désert, tout le monde est parti se coucher la fête a été annulée.
Ils rentrent au chateau et écoutent un peu aux portes pour finir par apprendre la mort d'alizon assassinée par pirl au milieu de l'après midi.

A mon intense surprise, ils ont tout de suite saisi l'impossibilité matérielle de la présence de pirl à deux endroits simultanément.

Bref un des PJ se fait assassiné comme prévu et la journée boucle.
Mes joueurs sont sur le cul !!

(deuxième séance 2H30)
Deuxième jour de la boucle
Les PJ foncent immédiatement au temple, maitrisent facilement le feu qui démarre. Ils interrogent vitus qui n'a qu'une bosse. Il est furieux qu'un voleur se soit introduit, pour le voler et mettre le feu.
Ils trouvent les restent du livre volé, sans que Vitus s'en appercoive.
L'un d'entre eux est parti interroger la boulangère et lui a fait suffisement peur pour que kena soit interdit de sortir. Ces étrangers sont vraiment trop bizarres.

Ils se rendent à la taverne pour consulter le reste du livre et tacher d'en apprendre plus. Une seule heure ne suffit évidement pas a apprendre grand chose, mais donne quand même une idée.
Ils interrogent pirl, déjeunent avec alizon (la mettent en garde que les augures ont révélé qu'elle courraient un grand danger et qu'il ne fallait pas qu'elle reste seule) et apprennent que le petit kena a disparu ! Surprise générale, ils retournent voir la boulangère, le mome s'est barré par la fenêtre.

Ils décident d'aller dans la forêt pour s'attaquer aux brigands et tuer l'ambuscade dans l'oeuf. Ils montent une ambuscade eux mêmes et se font (pardonnez moi l'expression) défoncer le cul. (Ha! la prévisibilité des PJ .....)
Ils fuient rapidement (une première pour mes joueurs je pense).

(fin de la deuxième séance)
La prochaine fois, je ne sais pas ce qu'ils vont faire, mais en ce qui me concerne l'ambuscade aura quand même lieu comme prévu, même si les brigands seront un peu plus sur leurs gardes.

Je vous tiens au courant.

Romain.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un jour sans fin
MessagePosté: Mar 16 Fév 2010 12:25 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 20 Mar 2008 00:05
Messages: 2537
Excellents retours ! Merci beaucoup, ce n'est pas souvent que j'en ai et çà me fait très plaisir (surtout qu'en c'est positif ;) )

Dans le monde de l'Oeil Noir, le soin des blessures graves est assez complexe moins facile on va dire que dans ADD donc effectivement tu pouvais faire disparaître cet évènement.
J'ai ajouté celui-ci pour qu'on est une histoire qui finisse mal sans pour autant une mort et un handicap pour le plus doué des forgerons de la région était une fin cruelle. Après tu aurais pu carrément faire mourir le forgeron ou le fils, renversé par la charrette :P

En tout cas merci à toi (encore une fois) pour ces retours.

_________________
Calenloth Image
Caracs
Adversaires vaincus : 1 Démon-Marteau, 1 Grolme, 1 Sanglimandre, 1 Ligron


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un jour sans fin
MessagePosté: Mar 23 Fév 2010 11:01 
Hors ligne

Inscription: Mar 16 Fév 2010 09:36
Messages: 6
Troisième séance (2H30)

(deuxième jour de la boucle, les PJ venait de se faire défoncé le cul par les ambusqués)
Mes PJ ont décidé d'avertir le baron qu'une ambuscade se préparait, ils ont envoyé l'un des leurs avec un sort de vol (ca se passe comme ça à donjon), par dessus les ambusqués. La force de persuasion et la volonté de celui-ci ont incité le baron (et ses hommes) à redoubler de vigilence, mais il n'a pas renoncé à son périple très important pour lui et surtout pour son fils. L'ambuscade a bien eu lieu, le cavalier s'enfuit, les PJ sont impuissants à les sauver, et s'enfuient à leur tour.

Ils retournent au village discretement (pas la peine qu'on les croient coupables) pour tenter d'empecher l'assassinat d'alizon et il mettent la main sur pirl au passage qui trainait dans les parages. Ils ne les lachent pas d'une semelle ni l'un ni l'autre jusqu'au soir, allant même jusqu'a faire dormir pirl dans le chateau avec eux. ils sont encore persuadé que ce denrier joue un rôle dans le 'l'accident temporel'
Les hommes du fils du barrons se rendent sur le lieu de l'ambuscade. Les PJ perdent l'après midi à ne rien faire d'autre que surveiller les aller-et-venues deux leurs deux protégés. Au retour des soldats la rumeur se répend vite que le baron est mort, que la princesse a été enlévée et que la fête est annulée, les PJ suivent alizon jusqu'au chateau. Ils furetent un peu partout écoutent aux portes sans rien apprendre de passionnant à part la mort du petit kena tombé dans un puit.

Celui qui à la boucle précédente s'est fait assassiné par thalin, décide de se planquer dans un couloir (!! magnanyme, je le lui accorde, qu'est ce qu'on fait pas pour faire plaisir a ses joueurs) pour lui faire la peau. Le tahin se pointe et demande à lui parler, il ne trouve pas trop de réponses aux insinuations des PJ. Le combat s'ensuit ... tahin meurt sous les coups, tout le chateau s'amène en posant de multiples questions, le temps reboucle ...

(Troisième jour de la boucle)
Mes PJ ont décidé d'aller encore plus vite que la veille pour se rendre au temple en feu et le prête du groupe lance un sort de repli expéditif sur lui-même et arrive très tôt sur les lieux de l'incendie (sans doute encore en pyjama d'ailleurs). Ils sont dépités que le coupable dont ils ignorent toujours l'identité soit déjà parti. Notre prêtre vole les écrits qui trainent et décide de repartir seul au chateau trouver un coin tranquille pour les étudier plus longuement, il se rend vite compte qu'il n'en tirera pas grand choses de plus seul.
Pendant ce temps l'un d'entre eux décide de suivre le petit kena toute la matinée, et un autre va boucher tous les puits de la ville avec des planches ...
Le fileur décide de faire suivre kena par son familier (une belette) et que celui-ci l'avertisse si il lui arrive un problème.

Sur les coups de midi ils se retrouvent à la taverne, et décident d'avertir le fils du baron de la future ambuscade. Ils lui annonce de but en blanc que le prêtre a eu une vision pendant le repas que le convois avec son père et sa future femme allait se faire attaquer (Joli jet de diplomatie). Le fils du barron décide d'envoyer la moitié des troupes disponibles et les PJ les accompagnent. Mais le familier de notre tourmenteur choisi ce moment pour annoncer que le petit kena hurle de façon étrange dans son terrier. Les PJ se précipitent se disant qu'ils ont le temps (ce qui est le cas) pour le sauver facilement, le moine étant un spécialiste de l'escalade.

(fin de séance).
Mes PJ ne savent toujours rien de laïos. Ils ont tant de choses à règler qu'ils n'ont aucunement enquêter sur un individu qui en voudrait aux écrits du temple, ou qui aurait des pouvoirs magiques.
Et je ne sais pas trop comment amener le truc.
Je pense qu'ils vont bientot demander de l'aide à Vitus pour les éclairer sur les extraits du livre, Vitus connait l'existence de laïos et les en informera sans doute.
Qu'en penses-tu Calenloth ?

romain.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un jour sans fin
MessagePosté: Mar 23 Fév 2010 14:42 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 20 Mar 2008 00:05
Messages: 2537
Effectivement, vu qu'ils commencent à avoir régler tous les problèmes de la journée, il est temps pour eux de connaître la véritable raison de la boucle et d'en finir avec cette journée sans fin. Le coup de pouce vient des écrits et de Vitus, le reste, une fois l'existence de Laïos connu, s'enchaîne assez facilement.

S'il ne songe pas à reregarder les écrits, tu peux faire intervenir le prêtre.

Soit c'est lui qui a les écrit et donc il annonce aux Héros qu'il a trouvé quelques infos sur un sort temporel dans les écrits que voulait le voleur (donc ils doivent chercher un mage)

Soit c'est les Héros qui ont les écrit, le prêtre les réclame pour les étudier et donc il trouve qu'il y a des infos sur un sort temporel dans les écrits que voulait le voleur (donc ils doivent chercher un mage).

Encore une fois, cette partie, une fois tous les problèmes résolus doit être assez facile pour éviter une nouvelle répétition peut-être superflue.
Quoique... les résumés de cette journée à répétition sont sympa à lire :)

_________________
Calenloth Image
Caracs
Adversaires vaincus : 1 Démon-Marteau, 1 Grolme, 1 Sanglimandre, 1 Ligron


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un jour sans fin
MessagePosté: Mar 23 Fév 2010 14:48 
Hors ligne

Inscription: Mar 16 Fév 2010 09:36
Messages: 6
C'est ce que je me disais. Ils vont commencer à se poser des questions sur le voleur maintenant, et ils s'en posent déjà sur le livre. Encore une journée et ils devraient comprendre tout. Ca sera surement fini fin de la prochaine séance.

Romain.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un jour sans fin
MessagePosté: Mar 9 Mar 2010 09:52 
Hors ligne

Inscription: Mar 16 Fév 2010 09:36
Messages: 6
Salut à tous,
J'ai oublié de poster la fin de l'histoire la dernière fois.

Quatrième séance 2H30
(troisième jour de la boucle (suite))

La petite troupe, de 3 PJ et 5 gardes et du jeune baron se dirige à la rencontre du baron pour le sauver. Ils les rencontrent bien plus loin que l'embuscade et les accompagne sur le chemin. Lorsqu'ils arrivent en vue de l’arbre, ils sont préparés et largement supérieurs en nombre. Le combat est un succès facile, 3 morts, 3 fuyards et quelques prisonniers. Le baron et ses proches se confondent de remerciements. L'ensemble de la troupe se retrouve au village. Un de mes joueur étant absent ce jour là, c'est son personnage qui se coltine seul la surveillance de Alizon et pirl, les absents ont toujours tord ... :)

Les trois autres retournent au temple essayer de se faire éclairer sur la nature des écrits découverts pour la troisième fois ce matin. Vitus les aide de façon très limitée. Ils se renseignent sur un éventuel mage qui serait capable de faire ça. Mais il y a plus d'un an que le seul mage du village - un certain Laïos - est parti en fermant sa boutique de magie, il leur explique son histoire. Personne ne sait ou il est allé évidement ! Sauf le jeune Pirl qui ramène sa fraise à la taverne au bon moment (le hasard fait bien les choses parfois ... MDR. Je sentais que mes PJ souhaitaient ardemment finir le scénario ce soir là). Il les conduit dans l'antre du vieil Hermite.

Ils le découvrent dans son tumulus absorbé par son sortilège. Laïos essaye de se débarrasser d'eux en leur donnant des pièces d'or puis des parchemins de magie. Il essaye même des les pousser dehors. Les personnages lui expliquent qu'ils sont au courant pour son sort qui rate et qui provoque une boucle. Il dit que c'est impossible, que sa fille est arrivée il y a plus d’un an au village ce qui l’a forcé à se cacher pour ne pas créer de paradoxe temporel, et que donc, il l’a forcément sauvé et que donc il a réussit son sortilège. Il campe sur ses positions. Et là surprise, pris par le temps (il est bientôt minuit), mes PJ impuissants décident de le tuer ….
Quelle bande de bourrins je vous jure.

Voyant que la mort de Laïos ne met pas fin à la puissante magie temporelle invoquée, ils se disputent entre eux et décident de tuer le prêtre du groupe.

Là j’ouvre une parenthèse, le joueur en question parodie régulièrement la phrase fétiche de mon personnage habituel, Grom le barbare demi-orc : « J’entre en rage, je charge et j’attaque». Il s’agit là d’une attaque particulièrement brutale, typique de MON personnage … J’avais toujours promis qu’un jour il me le payerai. Hé bien sachez qu’il ne faut jamais chercher trop son MJ … MOUOUHAHAHAH. Les deux autres personnages portent autant de coups critiques qu’ils ont d’attaques. Le prêtre n’est pas mort (truc de fou) et essaye de leur jeter un sort de colonne de feu. Mais son dieu lui refuse sa magie ! Il se retrouve achevé par un nouveau coup critique … les probabilités de placer 6 coups critiques d’affilé à donjon sont pourtant de l’ordre de une sur 64 millions … mais parfois les dieux sont contre vous …
Notez que depuis la mort de son personnage, il n’a pas prononcé une seule fois la fameuse phrase pourtant connue de tous les royaumes oubliés …
Bref, le prêtre connait une fin rapide et la journée boucle !

(Quatrième jour de boucle temporelle)
Les PJ « refont tout comme la veille ». Ils arrivent encore plus tôt chez Laïos et prennent le temps de lui réexpliquer la situation. Et là, tiltage ! (comme on dit à notre table), ils repensent enfin au morceau du livre qu’ils ont en leur possession. Ils font rapidement le lien entre le pentacle dessiné à la poudre d’on ne sait quoi sur le sol et l’étoile à six branche du livre. On redessine la bonne étoile et le prêtre du groupe lance un sort de lumière, le seul qui puisse durer suffisamment longtemps pour qu’ils aient le temps d’aller tailler dans les chairs du doppelganger (la créature mimétique donjonesque), sans avoir besoin de revenir à minuit.

Ils n’ont pas vraiment le temps de profiter de la fête. Mais se rendent compte que la boucle temporelle est terminée … puisqu’à minuit et quelques secondes, ils se font chier a expliquer aux quelques laquets qui ne sont pas de la fête ce que ce cadavre éventré et grisâtre peut bien foutre là…
Nous nous sommes arrêtés là (même si un des joueurs voulait absolument que son PJ essaye de coucher avec Alizon, l’histoire ne dit pas s’il y est arrivé…)

Au final il nous a fallut environ 10 heures pour venir à bout de ce scénario. Je pense qu’il en aurait fallu un peu moins si on jouait d’une seule traite (lorsqu’on fini une journée une semaine après son début, on a tendance à oublier des détails importants comme les bouts de livres qui trainent dans les poches…). Je vais le refaire jouer à un autre groupe, et je vous dirais ce qu’il en sera.
Pour l’anecdote, nous avons fait une séance film juste après, et avons regardé ce fameux film avec Bill Murray, un jour sans fin. Vive la marmotte.

Mes remerciements au scénariste, ce fut un plaisir de maitriser ce scénario, et apparemment un plaisir de le jouer.

Romain.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Epoch designed by www.chaosburnt.com © 1995-2007 ChaosBurnt
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz