Aventurie.com
forum francophone des fans du jeu de rôle "l'Oeil Noir"
Nous sommes le Mer 22 Nov 2017 00:53

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Chapitre 2
MessagePosté: Jeu 14 Nov 2013 12:58 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 19 Mar 2008 00:06
Messages: 1594
Localisation: Orthez (64)
Chapitre 2
La mer était peu calme, et le navire allait bon train. La brise froide que fleur ressent lui rappelle sa douce terre gelée de Nivesie, et lui ravive le manque de sa demeure natale. Pourtant elle n'est partie que depuis quelques semaines, mais ces longues journées de voyage ennuyeuses ne peuvent que réveiller en elle cette absence de foyer.

Elle va s'isoler un peu, dans la mesure ou c'est possible sur un bateau, sort son iama, puis se met à jouer. Tout en sortant des mélodies, elle se concentre sur son père afin de ressentir ce qu'il vit dans le moment présent. Elle cherche un peu de réconfort, de douceur et de sentiments familiers. Et le sort ne se fait pas attendre, son père, en pleine activité, lui transmet sa bonne humeur et sa réussite dans sa tâche. Elle ne sait pas ce qu'il fait au juste, mais il y arrive sereinement donc elle le ressent et ça l'apaise, la rassure. Elle joue comme cela durant un bon moment et son père fini par le ressentir. Il se met lui aussi à l'écart, se met à jouer de son instrument, et l'accompagne ainsi dans son dur voyage pendant quelques temps.

Le bateau s'arrête maintenant dans le port de Thorval. On y voit toute l'activité humaine sur ces docks, les uns portant des charges, d'autres donnant les ordres, organisant toute cette fourmilière en action. Fleur a du mal à comprendre l'empressement et ce qui motive ces gens, à porter des charges lourdes à longueur de journée, courrir partout comme s'ils avaient le feu aux trousses. En quoi est-ce gênant de prendre plus de temps quitte à ce que les bateaux appareillent le lendemain ou plus tard encore? Et toutes ces pierres, ces constructions, mais où est donc la nature? Quel saccage...

Malgré tout, elle se doit de descendre ici pour y passer la nuit car il se fait déjà tard, et le bateau ne naviguera pas cette nuit. En effet le ciel est sombre, couvert de nuages menaçants, il ne sera pas possible de voguer et elle se doit donc de trouver une auberge. Emmitouflee dans son grand manteau de fourrure, elle n'a aucun mal à passer sur une passerelle quelque peu glissante contrairement à d'autres passants qui manquent de se retrouver à l'eau. Elle se fraye un chemin parmis la foule, puis trouve un etablissement sans peine non loin du dock où à appareillé le navire. "Le petit Gourmand, drôle de nom pour une auberge" se dit elle. Ce lieu semble d'une tenue correcte: les murs et boiseries exterieurs sont de bonne qualite, et la devanture est propre. Elle entre et la foule tassée dans cet endroit exigus, ainsi que le brouhaha ambiant la mettent mal à l'aise. Une dizaine de tables installées de façon sporadiques, quatre chaises par tables, dix hauts tabourets devant un énorme bar servent aux clients pour s'installer. Niveau décoration c'est plutôt sobre avec quelques têtes d'animaux empaillées et accrochés au mur, et une draperie de couleur unie derrière le bar. Sur la gauche en entrant, une énorme cheminée réchauffe les convives. D'ailleurs s'installer devant à l'air d'être complexe vu que les places sont prisées. Pour finir on peut remarquer deux passages: l'un derriere le bar, un autre sous un escalier robuste.

En entrant, elle essaie de se faire discrète en camouflant, notamment, ses oreilles sous la capuche de sa gabardine car elle crain, de part sa différence, être abordée alors qu'elle aimerait juste passer une nuit tranquille. Malgré le trop grand nombre de personnes pour ce lieu, ses efforts sont vains:
- Regardez moi qui va là! dit une voix d'homme, bien fort, histoire que tout le monde l'entende.
Un homme imposant s'avance vers elle, poussant ceux qui sont sur son passage.
- Qu'avons nous ici? Reprit-il, un timide!
Il lui tire la capuche et découvre les cheveux argent, les yeux jaune-ambre et les oreilles pointues. Ce sont autant de signes caractéristiques des:
- Une elfe! S'ecria-t-il. Elle a l'air toute frigorifiée... Viens avec moi, mes amis et moi allons te réchauffer, ha ha ha ... Il rigola d'une voix bien grâce, suivit de près par ses "amis".
D'où elle est, elle peut sentir qu'il a bu. Au moins une demi chope, se dit elle. La panique commence à se faire sentir, et son sang montant en tête lui donne des bouffées de chaleur. Comment se débarrasser de ces emmerdeurs, surtout qu'ils sont nombreux et si elle commence à se rebiffer, ou a user de magie ça se passera très mal pour elle. Pourtant elle cherche dans son répertoire de formules qu'elle pourrait utiliser afin de calmer les ardeurs sans pour autant créer de panique ni s'attirer les coups des autres soiffards.

Tout à coup, un grand bruit se fait entendre, assourdissant, sec, et toute la foule se tut. Un silence pesant fait place au brouhaha incessant qu'il y eut juste deux secondes auparavant. Un homme robuste se tient derriere le comptoir, et vient de faire claquer un bâton à enfourner le pain contre le bois du bar.
- Pas de ça chez moi! Cria le patron. Et quelle image allez vous donner des Thorvalois? C'est comme ça qu'on accueille les nouveaux venus ici? Demande-t-il en s'adressant à la foule. Elle répondit "non" puis l'assemblée entière chante alors de bon cœur:
"Lève ton verre ami passant
Et chante avec nous jusqu'au soleil levant
Profites bien de l'hospitalité des Thorvaleurs
Ils te réchaufferont de tout cœur
En t'évitant tout les maleurs de l'hiver
Mais n'oublie pas lève ton verre"
Et des cris ainsi que des rires sonnent de partout dans la salle, les chopes se lèvent, se cognent, et tout le monde boit de bon cœur. D'autres personnes s'intéressent alors a cette nouvelle venue, obligeant les rustres individus à repartir à leur place, et un semblant de haie (si tant est qu'on puisse en faire une avec autant de monde dans un espace aussi réduit) jusqu'au bar est faite pour laisser passer Fleur. Finalement, elle à eu chaud et se breuvage. Le serveur lui fait un
Chapitre 2
La mer était peu calme, et le navire allait bon train. La brise froide que fleur ressent lui rappelle sa douce terre gelée de Nivesie, et lui ravive le manque de sa demeure natale. Pourtant elle n'est partie que depuis quelques semaines, mais ces longues journées de voyage ennuyeuses ne peuvent que réveiller en elle cette absence de foyer.

Elle va s'isoler un peu, dans la mesure ou c'est possible sur un bateau, sort son iama, puis se met à jouer. Tout en sortant des mélodies, elle se concentre sur son père afin de ressentir ce qu'il vit dans le moment présent. Elle cherche un peu de réconfort, de douceur et de sentiments familiers. Et le sort ne se fait pas attendre, son père, en pleine activité, lui transmet sa bonne humeur et sa réussite dans sa tâche. Elle ne sait pas ce qu'il fait au juste, mais il y arrive sereinement donc elle le ressent et ça l'apaise, la rassure. Elle joue comme cela durant un bon moment et son père fini par le ressentir. Il se met lui aussi à l'écart, se met à jouer de son instrument, et l'accompagne ainsi dans son dur voyage pendant quelques temps.

Le bateau s'arrête maintenant dans le port de Thorval. On y voit toute l'activité humaine sur ces docks, les uns portant des charges, d'autres donnant les ordres, organisant toute cette fourmilière en action. Fleur a du mal à comprendre l'empressement et ce qui motive ces gens, à porter des charges lourdes à longueur de journée, courrir partout comme s'ils avaient le feu aux trousses. En quoi est-ce gênant de prendre plus de temps quitte à ce que les bateaux appareillent le lendemain ou plus tard encore? Et toutes ces pierres, ces constructions, mais où est donc la nature? Quel saccage...

Malgré tout, elle se doit de descendre ici pour y passer la nuit car il se fait déjà tard, et le bateau ne naviguera pas cette nuit. En effet le ciel est sombre, couvert de nuages menaçants, il ne sera pas possible de voguer et elle se doit donc de trouver une auberge. Emmitouflee dans son grand manteau de fourrure, elle n'a aucun mal à passer sur une passerelle quelque peu glissante contrairement à d'autres passants qui manquent de se retrouver à l'eau. Elle se fraye un chemin parmis la foule, puis trouve un etablissement sans peine non loin du dock où à appareillé le navire. "Le petit Gourmand, drôle de nom pour une auberge" se dit elle. Ce lieu semble d'une tenue correcte: les murs et boiseries exterieurs sont de bonne qualite, et la devanture est propre. Elle entre et la foule tassée dans cet endroit exigus, ainsi que le brouhaha ambiant la mettent mal à l'aise. Une dizaine de tables installées de façon sporadiques, quatre chaises par tables, dix hauts tabourets devant un énorme bar servent aux clients pour s'installer. Niveau décoration c'est plutôt sobre avec quelques têtes d'animaux empaillées et accrochés au mur, et une draperie de couleur unie derrière le bar. Sur la gauche en entrant, une énorme cheminée réchauffe les convives. D'ailleurs s'installer devant à l'air d'être complexe vu que les places sont prisées. Pour finir on peut remarquer deux passages: l'un derriere le bar, un autre sous un escalier robuste.

En entrant, elle essaie de se faire discrète en camouflant, notamment, ses oreilles sous la capuche de sa gabardine car elle crain, de part sa différence, être abordée alors qu'elle aimerait juste passer une nuit tranquille. Malgré le trop grand nombre de personnes pour ce lieu, ses efforts sont vains:
- Regardez moi qui va là! dit une voix d'homme, bien fort, histoire que tout le monde l'entende.
Un homme imposant s'avance vers elle, poussant ceux qui sont sur son passage.
- Qu'avons nous ici? Reprit-il, un timide!
Il lui tire la capuche et découvre les cheveux argent, les yeux jaune-ambre et les oreilles pointues. Ce sont autant de signes caractéristiques des:
- Une elfe! S'ecria-t-il. Elle a l'air toute frigorifiée... Viens avec moi, mes amis et moi allons te réchauffer, ha ha ha ... Il rigola d'une voix bien grâce, suivit de près par ses "amis".
D'où elle est, elle peut sentir qu'il a bu. Au moins une demi chope, se dit elle. La panique commence à se faire sentir, et son sang montant en tête lui donne des bouffées de chaleur. Comment se débarrasser de ces emmerdeurs, surtout qu'ils sont nombreux et si elle commence à se rebiffer, ou a user de magie ça se passera très mal pour elle. Pourtant elle cherche dans son répertoire de formules qu'elle pourrait utiliser afin de calmer les ardeurs sans pour autant créer de panique ni s'attirer les coups des autres soiffards.

Tout à coup, un grand bruit se fait entendre, assourdissant, sec, et toute la foule se tut. Un silence pesant fait place au brouhaha incessant qu'il y eut juste deux secondes auparavant. Un homme robuste se tient derriere le comptoir, et vient de faire claquer un bâton à enfourner le pain contre le bois du bar.
- Pas de ça chez moi! Cria le patron. Et quelle image allez vous donner des Thorvalois? C'est comme ça qu'on accueille les nouveaux venus ici? Demande-t-il en s'adressant à la foule. Elle répondit "non" puis l'assemblée entière chante alors de bon cœur:
"Lève ton verre ami passant
Et chante avec nous jusqu'au soleil levant
Profites bien de l'hospitalité des Thorvaleurs
Ils te réchaufferont de tout cœur
En t'évitant tout les maleurs de l'hiver
Mais n'oublie pas lève ton verre"
Et des cris ainsi que des rires sonnent de partout dans la salle, les chopes se lèvent, se cognent, et tout le monde boit de bon cœur. D'autres personnes s'intéressent alors a cette nouvelle venue, obligeant les rustres individus à repartir à leur place, et un semblant de haie (si tant est qu'on puisse en faire une avec autant de monde dans un espace aussi réduit) jusqu'au bar est faite pour laisser passer Fleur. Finalement, elle à eu chaud et se dit que tout les humains ne sont pas forcément mauvais.

Arrivée au bar, on lui sert une boisson d'office. C'est la maison qui vous offre cette première boisson madame, lui dit le serveur. Elle prend la chope, la porte à son nez pour sentir ce qu'on lui sert. N'ayez crainte monsieur ou madame elfe, vous n'êtes pas le premier à passer par ici, ajoute-t-il. Un jus de baies rouges. En ce moment ça doit être assez difficile vu la saison d'en trouver mais au moins il lui a servi quelque chose de familier.
- C'est ademoiselle, dit-elle, puis elle boit une gorgée de son breuvage. Le serveur lui fait un sourire, puis continue:
- Que faites vous dans le coin mademoiselle? demande-t-il. Ce n'est pas souvent qu'on croise une Ue personne du grand nord par ici.
- Je pars à l'aventure, découvrir des régions plus clémentes que mon grand nord, répond-t-elle. En fait la mission qu'elle s'est donnée est tout autre, mais elle ne veut pas en parler. Ça doit rester dans son clan. Seuls ses parents sont au courant. Elle trouve cela étrange qu'un humain semble porter intérêt aux affaires d'autrui, a part si c'est pour lui nuire. Hors cet homme d'environ 25 ans ne semble pas être quelqu'un cherchant les problèmes ou les mauvais coups. Il porte une barbe de plusieurs jours, bien entretenue, propre sur lui, ce frêle humain pourrait presque se faire passer pour un elfe, si tant est qu'il fut plus beau. Elle se laissa donc guider dans la conversation, mais le patron fini par le reprendre à l'ordre afin qu'il aille s'occuper aussi des autres clients. Après ses quelques services, il revient toujours à elle, et relance la conversation. Il semble fort intéressé par cette histoire d'aller voir s'il fait plus beau ailleurs. Il fini par demander:
- Ca vous dirais d'avoir un compagnon de voyage? Moi aussi j'aimais bien découvrir d'autres endroit d'Avesturie, faire des rencontres épiques, aider les autres ou trouver des missions amenant au voyage.
Apparemment, cet humain serait partant pour voyager. Les routes étant peu sures, une personne sur qui compter ne serait de trop. Encore faut il être sûr qu'elle puisse compter sur lui. Même s'ils sont bizarre, les humains, en général, ont un bon fond. Autant essayer dans ce cas. Elle accepte donc sa proposition. Son bateau partant que demain, elle lui donne donc rendez vous pour le lendemain matin sur les docks. Elle fini son verre, en commande un autre pour profiter du spectacle de ce bar car certains font des tours de magie, ou du moins essaient et c'est assez épique, pitoyable, ou navrant, selon qui essaie. D'ailleurs, un ce ces "magiciens" vient à elle et veut lui montrer un tour. Fleur n'est pas très intéressée, elle lui montre qu'il la dérange, mais il insiste un peu. Pour la faire patienter pendant son tour, il lui offre un autre verre. Fort heureusement, en plus de cela il y a des chants dont les paroles ne sont pas à écouter de trop près, mais dont les mélodies peuvent parler un peu à une elfe. Le truc qu'il utilise est très facilement repérable pour une elfe, mais elle joue le jeu, elle fait semblant d'être impressionnée. Après deux fois le même tour elle fini par lui faire un sourire de politesse. L'homme en face d'elle comprenant qu'elle n'est pas intéressée, fini par aller voir quelqu'un d'autre. Une fois le champs libre, elle fini son verre d'un jus un peu acide, les fruits ne devaient pas être assez mûres. En même temps par cette saison ce n'est pas étonnant. Puis elle va se coucher. Voir tant de monde ne lui plait pas. Pourtant leurs efforts pour se rendre agréable la touchent, mais ce n'est pas son monde. Elle préfère penser à son père, son clan, son pays...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2
MessagePosté: Lun 9 Déc 2013 18:16 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 20 Mar 2008 00:05
Messages: 2537
Je comprends pas très bien pourquoi c'est une nivèse ? C'est pourtant une Elfe non ? En ce cas, c'est impossible d'être nivèse en même temps (à part très éventuellement si elle est demi-elfe mais, il me semble difficile de lui lier un iama.

_________________
Calenloth Image
Caracs
Adversaires vaincus : 1 Démon-Marteau, 1 Grolme, 1 Sanglimandre, 1 Ligron


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2
MessagePosté: Lun 9 Déc 2013 19:16 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 19 Mar 2008 00:06
Messages: 1594
Localisation: Orthez (64)
Il m'avais semblé que les elfes des névés pouvaient venir de Nivesie, d'où une "nivése". Je me plante quelque part?

Et hormis cet aspect, comment trouves tu mon récit pour le moment?

_________________
Feuille de personnage
Elgoran: 9(54)#FF8000 - Ahmed: #40FF00 - Fred: #40FF60 - Mohamed: #40FFB0 - Rachid: #40A0B0 - Iso Goude: #FFFF00 - Azjarama: #40B0FF - Dicelo 35(?)#0080FF


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2
MessagePosté: Mer 11 Déc 2013 10:17 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 20 Mar 2008 00:05
Messages: 2537
En fait, le mot nivèse désigne surtout un peuple spécifique plus qu'une personne qui viendrait de nivésie. par exemple, on trouve aussi les norbards en nivésie donc pour moi çà le fait pas.

Sinon, les chapitres me semble assez court mais c'est peut-être fait exprès.

Mis à part quelques fautes, il y a peut-être quelques tournures aussi qu'ils faudrait revoir, par exemple la première phrase du chapitre 2 avec "peu calme" et ensuite tu enchaînes en utilisant "elle", au départ on croit que tu parles toujours de la mer.

_________________
Calenloth Image
Caracs
Adversaires vaincus : 1 Démon-Marteau, 1 Grolme, 1 Sanglimandre, 1 Ligron


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2
MessagePosté: Ven 13 Déc 2013 10:49 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 19 Mar 2008 00:06
Messages: 1594
Localisation: Orthez (64)
Tes deux remarques sont justifiée pour le texte. Sinon mon récit reflète bien l'ambiance qu'il peut y avoir dans ces auberges?
Pour la longueur des chapitres je ne sais pas dire s'ils sont trop court ou pas.

_________________
Feuille de personnage
Elgoran: 9(54)#FF8000 - Ahmed: #40FF00 - Fred: #40FF60 - Mohamed: #40FFB0 - Rachid: #40A0B0 - Iso Goude: #FFFF00 - Azjarama: #40B0FF - Dicelo 35(?)#0080FF


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2
MessagePosté: Ven 13 Déc 2013 16:03 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 19 Mar 2008 00:06
Messages: 1594
Localisation: Orthez (64)
J'ai fait quelques modif, il manquait un détail pour la suite. Ça se passe dans le bar après le chant des marins

_________________
Feuille de personnage
Elgoran: 9(54)#FF8000 - Ahmed: #40FF00 - Fred: #40FF60 - Mohamed: #40FFB0 - Rachid: #40A0B0 - Iso Goude: #FFFF00 - Azjarama: #40B0FF - Dicelo 35(?)#0080FF


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Epoch designed by www.chaosburnt.com © 1995-2007 ChaosBurnt
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz